AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L’association

Présentation

Le refuge

Conditions d'adoption

Parrainer un animal

Adhérer

Contact

Faire un don

Nous faisons des reçus de dons (déductible de vos impôts à 66%)
Rejoignez nous sur facebook !
Publicité




En 2015, l'association n'avait pas de refuge et faisait comme toutes les associations : on utilisait des Familles d'Accueil.
Après une dénonciation calomnieuse pour maltraitance de notre Fa principale auprès de la DSV (qui a reconnu la calomnie), ceux-ci nous ont expliqué que les associations ne pouvaient pas (sauf cas spécifique) travailler avec des familles d'accueil.
Pour eux la loi est clair : tous les animaux doivent être visible à la même adresse.

Nous avons dû trouver rapidement une solution, nous avions un délai de 60 jours pour avoir un refuge sans quoi l'association fermerait ses portes (tous les membres du conseil devant payer 7500€ si les délais n'étaient pas respecté).

Grâce à la mairie de Langres qui a changé de Maire (l'ancien n'était pas du tout pour nous aider), nous avons pu avoir un petit local. Il y a eu beaucoup de travail pour le mettre au propre, mais grâce à une poignée de bénévoles qui ont travaillés d'arrache pied pour que le refuge soit prêt en temps et en heure, nous avons échapper à la sentence. (Photos des travaux)

La première année en 2016, le refuge n'a fait office que de chatterie, depuis 2017, nous y accueillons également des chiens (1 par 1).

En 2017, les sols se sont effondrés car le local servait d'entrepôt et le plancher en bois gorgé d'humidité a cédé. La mairie nous a refait les sols en béton et nous avons donc dû fermer plusieurs mois (le temps pour la mairie de faire les travaux nécessaire). Cela ne nous a pas empêché de faire notre maximum pour sauver des loulous dans le besoin le reste du temps. Depuis le début de l'association, nous recherchons un endroit bien plus grand où nous pourrions accueillir une vingtaine de chats et une dizaine de chiens, mais dans notre coin, cela se révèle mission impossible (pour l'instant). Le reste des travaux à faire que nous repoussions (mise aux normes des murs : présence de lambris) ont dû être lancé début avril 2018.

Grâce à la générosité de plusieurs artisans et particuliers, nous le refaisons donc, encore et pour la dernière fois. Tout sera en dur (le lino n'est vraiment pas pratique, surtout quand on récupère des chiens destructeurs) et lessivable. Comme d'habitude, une poignée de bénévoles est dans les travaux chaque jour afin d'avancer au plus vite. Nous espérons pouvoir ré-ouvrir au plus tard fin mai. (Photos des travaux)